Portrait

En savoir plus

Dans son activité d’architecte et d’urbaniste, Elizabeth de Portzamparc conçoit ses bâtiments comme des symboles architecturaux porteurs de nouvelles valeurs, des repères urbains forts qui structurent et habitent avec justesse les lieux où ils s’installent.

Ouverts sur la ville et sur ses habitants, les projets du Musée de la Romanité de Nîmes, du Grand Equipement Documentaire (GED) d’Aubervilliers et de la Gare du Bourget ont été pensés comme des lieux « à vivre » que l’on s’approprie aisément : une architecture conçue comme support d’animation locale et de qualité de vie pour ceux qui la pratiquent.

Appliquant ses réflexions sur l’identité des villes et des métropoles, ces équipements renforcent les qualités du contexte dans lequel ils s’insèrent. D’une architecture sobre, légère et épurée, basée sur l’allègement des masses et l’économie de formes et de matière, favorisant les espaces traversant et une relation forte avec la nature, ils créent une atmosphère, communiquent des valeurs collectives facilement identifiables et instaurent un dialogue avec le paysage urbain environnant.

Grâce à sa double approche sociologique et architecturale, elle combine l’exigence de la portée sociale, urbaine et écologique avec une réalisation optimale de la forme, une démarche cohérente et lisible dans toutes les échelles de son travail. Ses projets se caractérisent par leurs propositions innovantes en termes de flexibilité, par la mise en place de dispositifs architecturaux vecteurs de sociabilité à l’échelle du bâtiment comme de la ville et favorisant des interconnections spatiales totales.

Au sein de l’Atelier International du Grand Paris, elle poursuit ses recherches menées depuis 30 ans sur l’identité des lieux, la vie locale et les liens territoriaux, apports fondamentaux aux réflexions sur la construction de la métropole. Toujours dans ce cadre, elle a conduit des propositions pionnières pour des habitations durables, flexibles, d’usage mixte ou préfabriqué.

Son agence comprend, en plus des architectes, urbanistes et scénographes, une petite équipe pluridisciplinaire (sociologues et diplômés de Sciences Politiques) spécialisée dans les recherches sur des sujets environnementaux
et sociaux.